Tout pour la musique !

0

Musique classique, chansons françaises, variétés internationales, rap, rock métal, pop, soul : il y en avait pour tous les goûts, vendredi soir, au centre-ville où la

« Les Gamins d’Louise » ou l’amour de la chanson française.

Le public n’a pas boudé cette fête de la musique golbéenne (photos GV).

municipalité, plus particulièrement la commission culture et animation de Carole Colin, avait convié la population à fêter, comme chaque année, la musique. Les Golbéens ont répondu à l’invitation et les places où se produisaient les groupes participants étaient noires de monde.
Chacun a donc pu apprécier les concerts proposés par les rockers des « Decibel Revolters », les trois fidèles guitaristes mais également chanteurs des « Gamins d’Louise » qui nous ont fait voyager dans le répertoire français, tout comme « Double Je » duo formé d’un guitariste et d’une chanteuse à la voix remarquable, Maximilien Besse, un jeune qui «  a du coffre », les frangins rappeurs « Seluj et Léon », accompagnés de Théodore Liévin.
De son côté, l’École de musique de Golbey, sous la baguette du chef Arnaud George, nous gratifia d’un concert de grande qualité salle Barbelouze, pendant que l’orchestre des « Coulisses du Spectacle » animait la place devant la boucherie de l’Hôtel de ville ; boucherie qui avait confectionné, pour l’occasion, sa traditionnelle paëlla. Et près de l’église, un snack était également en place pour restaurer et rafraîchir les spectateurs.
Bref, une fort belle soirée sous le signe de la musique qui a vraiment fait l’unanimité.

Le rap avec « Seluj et Léon ».

« Double Je », un duo de grande qualité.

Du rock métal avec les « Decibel Revolters ».

 

 

 

 

 

 

 

L’orchestre des « Coulisses du Spectacle ».

Une partition parfaite de l’orchestre de l’Union musicale, sous la baguette d’Arnaud George.

Apprécier la musique en famille…

Maximilien Besse, une participation remarquée.

Partager

Au sujet de l'auteur

Les commentaires sont fermés