Sainte-Fleur : avec le soleil pour témoin…

0

Elle était là, bien présente. Comme chaque année… « Elle », c’est celle sans qui la Sainte-Fleur n’existerait sans doute pas à Golbey. Nicole Merlino,

Couper de ruban original pour cette Sainte-Fleur.

que l’on ne présente plus, avait eu un coup de cœur, à Nice, en 1996. Cette fête, organisée sur la capitale de la Riviera, avait enthousiasmé notre fleuriste golbéenne, qui avait décidé de l’organiser dans les Vosges. Avec la bénédiction de Philippe Séguin et Jean Alémani, les maires respectifs de l’époque, la Sainte-Fleur spinalo-golbéenne était portée sur les fonts baptismaux.
Depuis, la tradition perdure et c’est toujours avec enthousiasme que la population locale assiste aux

Une foule considérable réunie place de la mairie.

différentes manifestations mises en place par la Société des fêtes sur la place de la mairie.
Samedi, c’est Pascal Larrière, premier adjoint à la Ville de Golbey, représentant Roger Alémani, maire, retenu par ailleurs, qui inaugura cette Sainte-Fleur, entouré d’élus locaux et communautaires.

Nicole Merlino, celle par qui la Sainte-Fleur arriva à Golbey.

Cette année, Gilles Mussier, le président, et tous les bénévoles de la SDF, avaient encore bien fait les choses avec des démonstrations de rock par les élèves de l’école de danse de Pascal Georgel, un défilé de mode de « Mondi Moda Manuella » pour admirer les créations de Manuella Ferrin sur le thème, bien sûr, des fleurs, des séances de maquillage avec Marie-José et du modelage de ballons par « Jo’Magic ». A tout cela, il faut ajouter la présentation (et la dédicace), par son auteur lui-même, Antonio Gacia, d’une Image d’Epinal

La présence des Miss donna un éclat particulier à la fête.

célébrant la Sainte-Fleur et le défilé des vélos fleuris des jeunes du Cycle golbéen de Claude Thomas.

Fleurs parmi les fleurs…

Cerise sur le gâteau, la présence de Miss Vosges, la jolie Forgeronne Chloé Mougeolle, entourée des non moins jolies premières dauphines (de Miss Vosges 2017) Mélissa Antoine (Moyemont) et l’Hadolaise Lucie Beaudoin (de Miss Lorraine 2016), vint donner un éclat supplémentaire à la fête. Trois fleurs parmi les fleurs… qui se prêtèrent de bonne grâce au jeu des dédicaces.
Avant la célébration de la traditionnelle messe en l’église saints-Abdon-et-Sennen, le public

Et la fête se termina par la distribution de fleurs…

eut droit à une distribution de fleurs au pied du char de la Société des fêtes ; le second, celui des « Horticulteurs du MIN de Nice » regagnant Epinal pour la suite des festivités prévues le lendemain.
Adressons, là, un grand coup de chapeau aux élèves de l’école d’horticulture et de paysage de Roville-aux-Chênes, aux service cadre de vie de Golbey et Epinal, aux bénévoles de la paroisse Saint-Goëry et aux fleuristes de l’association Vosges Sainte-Fleur pour leurs magnifiques créations, tant au sein de l’édifice religieux que sur les deux chars exposés sur la place.

 

La Sainte-Fleur en images (photos Christian Aulen)

Marie-José, ou l’art du grimage…

Une église magnifiquement décorée.

Les Miss aussi ont défilé.

 

 

 

 

 

 

 

Antonio Gacia et son Image sur la Sainte-Fleur.

Les mannequins ont présenté les créations de Manuella Ferrin (« Mondi Moda Manuella »).

Les jeunes du Cycle golbéen et leurs vélos parés de mille fleurs.

Partager

Au sujet de l'auteur

Les commentaires sont fermés