Jazz roi à l’auditorium

0

Julie Aubert, la directrice de l’école de musique, avait lancé les invitations ; ils sont venus. De Golbey et d’ailleurs, avec leur instrument, pour

Des rencontres musicales en toute décontraction mais talentueuses (photos CA).

participer à la quatrième « jam session » organisée à l’auditorium.
Cette « scène ouverte » permet à tous les musiciens amateurs qui le désirent, de jouer en groupes éphémères (qui se forment le temps de cette soirée) et devant un public. Ravi, naturellement et qui a pu apprécier les différentes interprétations (« So what » de Miles Davis, « Fly me to the moon » de Bart Howard, « Corcovado » d’Antonio Jobim entre autres) du répertoire proposé par les organisatrices Julie Aubert et Marianne Touchot, saxo baryton de l’orchestre, qui a pu donner un aperçu de son talent, aux côtés d’autres saxs, sous les yeux de Charlène Martin, la présidente de l’école de musique, dont la fille Diane (qui a déjà trois ans de formation musicale à la trompette cornet), s’est essayée aux congas avec son papa.
 « Ces jam sessions font partie du projets d’animations de l’école de musique, nous explique Charlène. Nous en avons organisées quatre ; trois à Golbey et une à Mirecourt. Il n’y a pas énormément de scènes ouvertes, c’est pourquoi les musiciens apprécient de se retrouver pour jouer ensemble ».
On a, effectivement, pu constater que les différents instrumentalistes (batterie, synthés, guitare, congas, saxos) prenaient un réel plaisir à mêler leurs talents, à exécuter les morceaux proposés, mais aussi en solo ou en improvisation, en toute décontraction et dans une ambiance bon enfant.
Le jazz était roi, vendredi soir, rue des Cigognes. Elle aurait pu se poursuivre jusqu’au bout de la nuit sans que personne ne se lasse…

Partager

Au sujet de l'auteur

Les commentaires sont fermés