Jacqueline et « Titi » Resch : « balade en duo » au centre culturel

0

La « patte » de Jacqueline : superbe…

« Donnez-moi un bout de ferraille, j’en ferais quoi ? ». Avec « Titi », impossible de

Les deux artistes en compagnie de Carole Colin, adjointe à la culture et Martine Chrisment, présidente de Golbey Animation.

parodier la chanson de Zaz. Fernand sait toujours se servir de ce qu’on lui donne ou de ce qu’il trouve… Une vieille clé plate, un sécateur, des ressorts de canapé, des tubes de chauffage central, un moule pour fabriquer des selles, un râteau, un grattoir pour nettoyer les sabots, des boulons… Stop ! On va arrêter là la liste de tout ce que l’artiste golbéen récupère, elle serait trop longue. Ce qui est sûr est que « Titi » a, dès l’instant où il possède ces fameux métaux, l’imagination qui vagabonde. Et le déclic se fait. Avec de la récup hétéroclite, il crée. Et expose depuis 2008 (« je travaillais à la maison mais ma famille m’a poussé à exposer »). Entre ses mains, le métal connaît une seconde vie. Artistique celle-là. Un Don

Le public a répondu présent au vernissage du couple Resch (photos CA).

Quichotte, une « centaurette », un dragon, un oiseau-lyre, un marabout, une sirène, un « diable à la fourche », un « coq bressaud » campé sur ses skis, une « fontaine aux oiseaux », le minotaure (la plus ancienne) : des sculptures, magnifiques, jaillissent de tous ces rebuts métalliques…
Jacqueline, de son côté, est tout en douceur. Cette ancienne professeur de dessin a un sacré « coup de patte » et ses tableaux ont un côté serein et apaisant. Portraits, natures mortes, paysages, animaux, tout invite à la rêverie, à la quiétude. Tout le monde connaît Jacqueline ; tout le monde a déjà apprécié ses œuvres. Un exemple : sur le défilé de la Saint-Nicolas, les thèmes des chars de Golbey (les plus beaux),

Partez en balade au centre culturel…

tout comme la crèche en l’église (avec Fernand) à l’heure de Noël sont signés Jacqueline…

Deux talents à l’unisson

Sacré couple d’artistes, « les » Resch : « Ma femme travaille à l’étage, moi au sous-sol car j’occasionne beaucoup de poussière et les odeurs des soudures ne sont pas agréables », confie « Titi ».
Leur talent méritait bien une nouvelle exposition. « Balade en duo » se tient au centre culturel jusqu’à dimanche où « Céline et Louison vous invitent à faire une petite balade dans les jardins de… leurs grands-parents ».

Tableaux, sculptures : un couple en parfaite harmonie…

« Balade… c’est un joli mot, léger, mystérieux, attirant… Un joli mot qui nous entraîne à quitter le quotidien pour la découverte, explique joliment Jacqueline à l’entrée de la salle. Alors, notre duo est en balade, en balade curieuse, innovante et surtout en balade heureuse… heureuse de penser, de créer, de partager nos imaginations… Voici donc nos « trouvailles » au gré des chemins parcourus, des rencontres enrichissantes dans notre entourage. Il est un autre mot tout aussi charmant… la ballade ! Elle ne quitte pas notre duo. Alors, prenez le temps de vous balader… »
Une belle invitation qui ne se refuse pas. Le vernissage a eu lieu mardi, en présence de Carole Colin, adjointe à la

Superbe oiseau-lyre, né des mains de « Titi ».

culture et à l’animation de la ville de Golbey et Jacques Grasser, adjoint à la ville d’Epinal. Plus de 80 personnes avaient répondu à l’appel des deux artistes. Elles ont pu découvrir et apprécier les 78 toiles de Jacqueline et les 25 ferronneries d’art de Fernand.
Entre les cimaises où sont accrochés les tableaux et les tables qui accueillent les sculptures, vous effectuez un voyage hors du temps, reposant et instructif. « Ballade pour rêver », « en mythologie », « en volant », « en forêt », « en s’amusant », « au jardin », « en courant », « en famille » (saisissant portrait de « Titi »), « dans le merveilleux » : tout est harmonie, coloré. Et les sculptures sont à l’avenant, de la « séduisante » à « l’arrogante », en passant par « l’attirante, « la gracieuse » ou « l’envoûtante ».
Bref, dès aujourd’hui, prenez le temps de pousser les portes du centre culturel et partez à la découverte de l’univers magique de Jacqueline et « Titi » Resch. Il vaut le détour.
Exposition jusqu’au dimanche 11 juin, entrée libre.

Partager

Au sujet de l'auteur

Les commentaires sont fermés