« Bülbül » : une fable de haute tenue au centre culturel

0
Canticum Novum nous a plongé au Moyen Age.

Canticum Novum nous a plongé au Moyen Age.

Les Jeunesses Musicales de France et les écoles golbéennes et du secteur, c’est une longue histoire d’amour… Amour de la musique sous toutes ses formes que Marie-Thérèse Fiocchi et son équipe ont toujours eu envie de partager avec professeurs et élèves.

Marie-Thérèse Fiocchi () gauche) et son équipe, toujours fidèles au poste.

Marie-Thérèse Fiocchi (à gauche) et son équipe, toujours fidèles au poste.

Jeudi, pour le dernier concert de l’année 2016, les JMF avaient invité le groupe Canticum Novum, un trio de la région Rhône-Alpes qui manie avec bonheur et talent le chant et l’instrumental. Un instrumental plutôt inédit qui permit aux enfants de découvrir le nickelharpa (instrument traditionnel à cordes frottées d’origine suédoise, plus précisément de la région d’Uppland, au nord de Stockholm. Le nickelharpa existe depuis le Moyen Age) et le fidula (sorte de violon).
Jeudi donc, le centre culturel avait fait salle comble avec les élèves du Cycle 3 (à partir du CE2) pour suivre « Bülbül », « une fable d’aujourd’hui pour musiques d’antan.

Matin et après-midi, le centre culturel était copieusement garni (photos Christian Aulen).

Matin et après-midi, le centre culturel était copieusement garni (photos Christian Aulen).

img_6179Mais qu’est-ce que « Bülbül » ? Tout simplement un petit oiseau chanteur d’Afrique du Sud et c’est son nom bien particulier qui a inspiré le trio Canticum Novum pour l’intitulé de son spectacle écrit et mis en scène par Béatrice Bompas.
Avec les excellents Emmanuel Bardon au chant, Henri-Charles Caget aux percussions et Aliocha Regnard au nickelharpa et au fidula, les jeunes spectateurs et leurs accompagnateurs ont pu apprécier les musiques médiévales de Catalogne, Grèce, Arménie, Italie et France. « Un trésor de chansons, berceuses et prières qui dévoile la richesse des échanges, à travers les âges, entre Orient et Occident ».
« Bülbül » a été joué le matin et l’après-midi devant, respectivement, 215 et 290 spectateurs. Des gradins copieusement remplis donc, comme pour chaque concert proposé par les JMF qui amène la culture musicale à l’école, ce dont personne ne se plaindra, tant les représentations sont de qualité.
Prochains rendez-vous les mardis 10 janvier, 7 février, 21 mars et 25 avril, avec deux séances à chaque fois (10 h et 14 h 15). A noter sur vos agendas.

Partager

Au sujet de l'auteur

Les commentaires sont fermés