Une pinte de bon sang avec « Le Grenier » !

0

« Le Grenier », une troupe que le public golbéen apprécie.

Celui qui, pour la représentation de samedi soir, n’avait pas réservé sa place ne pouvait espérer être aux premières loges. Et pour cause. Dès le début de semaine, les billets avaient été pris d’assaut, tant et si bien que les responsables de Golbey Animation durent ajouter des chaises au centre culturel, pour contenter tout le monde. Et c’est ainsi que plus de 300 personnes ont pris place pour apprécier l’interprétation de la pièce de Patricia Haube « Ça se complique », par la troupe de La Baffe – Mossoux, « Le Grenier ».
Une troupe que le public golbéen connaît bien Et apprécie, incontestablement.

Une salle comble pour une soirée désopilante !

Une salle comble n’est-elle pas la marque du succès ? On n’est jamais déçu et samedi encore, « Le Grenier » nous a comblé d’aise avec une pièce désopilante remarquablement jouée.
L’histoire se passe à l’hôtel « La rose des vents » tenu par Michel, un propriétaire quelque peu précieux, chez lequel « La vie est belle ». C’est sa devise mais le séjour de ses hôtes (Monsieur Chabrier, président des entreprises Grograins Poulet Label Rouge, sa maîtresse Pénélope, Grégoire, un vieux garçon venu chercher l’amour, Fernande, une vieille fille déprimée et Monsieur Calas de la Fremontière, un veuf

Les situations cocasses n’ont pas manqué (Photos GV).

ayant fait fortune dans la chaussette), va vite tourner au cauchemar quand débarquera Madame Chabrier, venue faire une surprise à son mari pour leur anniversaire de mariage.
Mensonges, quiproquos, scènes cocasses à souhait : tous les ingrédients du vaudeville étaient réunis pour faire passer une excellente soirée aux spectateurs. Et comme le jeu des acteurs, emmenés par les désopilants « Monsieur Michel » (Christopher Carollo) et Grégoire Comment (Angel Tusithiphonexay) fut remarquable, tout le monde rit de bon cœur tout au long de cette pièce de Patricia Haube.
Nul doute que l’an prochain, ce « Grenier » fera encore le plein !
Alors bravo à Christopher Carollo, Jean-Daniel Boxberger, Marie Boxberger, Madeleine Muller, Brigitte Jeandon, Angel Tusithiphonexay et Yves Guyot qui nous ont fait oublier, le temps d’une soirée, tous nos tracas quotidiens.

Partager

Au sujet de l'auteur

Les commentaires sont fermés