Rugby : un international en visite…

0

Il a été formé au RAEG (Rugby Athletic Epinal-Golbey)… Mais depuis, le « beau bébé » a grandi, s’est étoffé, a pris du muscle. Et du galon. Car

Maxime Mermoz, 35 sélections en équipe de France...

Maxime Mermoz, formé au RAEG, 35 sélections en équipe de France…

Maxime Mermoz, s’il a toujours ses attaches à Epinal, où il est né, évolue loin des siens. A Toulon, un des clubs prestigieux du Top 14. Avec lequel il vient de disputer la finale, sur la pelouse du prestigieux Camp Nou, le stade mythique de Barcelone…
Sa carrière professionnelle, Maxime l’a débutée en 2001, au Stade Toulousain. Il y restera 7 ans avant de rejoindre, en 2008, les rangs de l’USAP (Union Sportive Arlequins Perpignanais), afin de gagner du temps de jeu. Un club avec lequel il décroche le bouclier de Brennus en 2009 (celle année-là le quotidien Midi Olympique lui décernera l’Oscar d’or récompensant le meilleur joueur du championnat de France).
Alors qu’il porte toujours le maillot du Stade Toulousain, ce grand gaillard de 29 ans et d’1,80 m, qui occupe le poste de centre, honore sa première cape internationale en équipe de France le 5 juillet 2008, contre l’Australie. Auparavant, il avait déjà été retenu en sélections nationales des moins de 18 (grand chelem au Tournoi des Cinq Nations), des moins de 19 et des moins de 21 ans. Avec les moins de 19 il avait d’ailleurs participé au championnat de monde en Afrique du Sud.
Marié à Barbara Morel, Miss Nationale 2011, et papa d’un petit Aaron, Maxime, élément incontournable du XV tricolore (35 sélections à ce jour, 3 essais), décide, en 2012, de signer à Toulon, ville où est né son fiston. Un choix réfléchi car les propositions ne manquaient pas, notamment celle du Racing Métro 92, contre lequel il s’est incliné cette année dans la conquête du titre de champion de France…

La chasse aux autographes est ouverte !

La chasse aux autographes est ouverte !

Redynamiser le RAEG

Si l’on vous parle ici de Maxime Mermoz, c’est simplement parce qu’il était dimanche à Epinal. Sur le terrain de la « Ferme Mathieu », route d’Archettes, où les nouveaux dirigeants spinalo-golbéens, profitant de son passage à Epinal, l’ont sollicité pour diriger un petit entraînement. Inutile de dire que les jeunes pousses du RAEG étaient aux anges. Leur idole s’est gentiment prêté au jeu des autographes. Maillots et ballons ont été largement paraphés, pour le plus grand plaisir de tous ceux qui espèrent marcher sur les traces de leur modèle.
Une belle opération de communication pour le club qui, à ce jour, compte 220 licenciés, dont 100 à l’école de rugby.
« Nous avons cinq sections, expliquait Grégory Fouache, le nouveau président du RAEG : les filles, l’école de rugby, les seniors, les loisirs et les jeunes de 16 à 18 ans. Notre but est de continuer à faire progresser le club, de créer le lien social. Notre souhait est aussi de faire

Pas peu fiers de poser avec leur idole !

Pas peu fiers de poser avec leur idole !

monter l’équipe première en honneur. Nous nous donnons 4 à 5 ans pour y parvenir. Mais pour cela, il faut du monde. Au moins 60 licenciés ».
La volonté affichée par les nouveaux dirigeants devrait leur permettre de parvenir à leurs fins. Des dirigeants qui ne manquent pas de projets, notamment celui de programmer un entraînement à Golbey le mardi soir, pour l’école de rugby, des U8 aux U14.
Car c’est la jeunesse qui permettra au rugby spinalo-golbéen d’éclore véritablement, de sortir de l’anonymat. Maxime Mermoz en est la preuve vivante…

La nouvelle équipe dirigeante du RAEG

Président : Grégory Fouache
Vice-présidents : Pierre-Yves Ballay, José Antoine, Yannick Boyance, Laurent Divoux
Secrétaire général : Jean-Paul Eloy
Trésorier : Alexandre Remy
Responsable de l’école de rugby : Jocelyn Antoine.

Partager

Au sujet de l'auteur

Les commentaires sont fermés