Nouveau terrain de rugby : l’ovale qui rit !

0

Le Haut du Gras avait un petit air de sud-ouest, samedi après-midi. L’accent chantant de certains, la musique d’ambiance digne des ferias occitanes. Normal : on fêtait le ballon ovale !
En fait, le rugby n’est pas un nouveau venu dans l’espace associatif golbéen. Les anciens se souviennent. Certains, d’ailleurs, avaient fait le déplacement. 35 ans en arrière. 35 ans de souvenirs…
Mais le Rugby Athletic Épinal Golbey avait élu domicile route d’Archettes. Là où tout débuta. Et où débuta un certain Maxime Mermoz (voir ci-dessous). Depuis, le club a bien grandi et compte, à ce jour, 200 licenciés pour 30 bénévoles. Des licenciés de tous horizons et, pour les plus jeunes, des déplacements pas toujours simples pour rejoindre les infrastructures spinaliennes…

Grégory Fouache et son staff, en compagnie des élus golbéens.

Les dirigeants, à la recherche d’un terrain répondant à lers attentes et à celles de leurs jeunes licenciés prirent donc rendez-vous avec Roger Alémani, pour leur faire part de leur quête. Message reçu cinq sur cinq et la municipalité décida alors d’aménager la surface de jeu située au Haut du Gras, à proximité du CoSEC Jean-Jacques-Rousseau et du collège Louis-Armand.
« C’est un projet qui date d’un peu plus d’un an, expliquait le premier magistrat de la commune. C’était, à la base, un terrain en schiste et son réaménagement avait un coût puisqu’il fallait l’engazonner, installer une main-courante, des poteaux et l’arrosage automatique. Cela représente environ 100 000 euros et nous sommes dans l’attente de subventions. Mais nous avons de suite adhéré à ce projet car il était axé sur la jeunesse donc intéressant car, pour moi, le sport est l’école de la vie.

Joli coup d’envoi inaugural de Roger Alémani, maire (photos et texte GV).

 

Mais pourquoi cet endroit ? Plusieurs raisons : parce que le Haut du Gras est un quartier prioritaire dans la politique de la ville, parce qu’Épinal était trop distant pour les gamins de tout notre secteur désirant pratiquer le rugby, parce que le collège est à proximité et, enfin, parce que cela nous permet de développer le tissu associatif ».
Le rugby (présent tout de même chaque année à la journée de rencontre avec les associations) a donc, maintenant, plus que jamais  droit de cité à Golbey. « Nous sommes vraiment très heureux de ce terrain tout neuf, appréciait Grégory Fouache, le président du RAEG. Un terrain né de la collaboration entre la municipalité golbéenne, que nous remercions de son

Échange Roger Alémani – Camille Zeghmouli, sous le regard amusé de Jocelyn Antoine.

investissement et notre club. Une précision : ce terrain est réservé exclusivement aux jeunes ».
Samedi après-midi les rugbymen en herbe étaient tout heureux de fouler la magnifique pelouse ! Les responsables avaient bien fait les choses en invitant les gamins des clubs du département « Cet après-midi, nous avons rassemblé les jeunes de Remiremont, de l’entente Saint-Dié/Raon l’Étape/Baccarat, de Remiremont et de Vittel, expliquait Grégory Fouache. Jusqu’à 13 ans, il n’y a pas de classements, ce sont des plateaux, à 7 ou à 15. Cela commence par l’échauffement, puis des petits matchs de 10 minutes ou du rugby au

Les filles aussi…

toucher ; formule qui consiste à stopper la progression de l’adversaire simplement en le touchant ». Pour ce rugby au toucher, c’est à l’intérieur d’une immense structure gonflable que les joueurs purent s’exprimer.
Inutile de dire que les garçons et filles (il existe des sections féminines dont « Les Belles des Vosges » qui regroupent Épinal et Vittel) rassemblés hier, s’en sont donné à cœur joie sur une pelouse flambant neuve, véritable billard, idéale pour la pratique du rugby.

Très important, l’échauffement…

Responsables et élus abrégèrent donc leur discours inaugural pour laisser cette jeunesse taper dans le ballon. Ce que fit également Roger Alémani, donnant le coup d’envoi symbolique d’une des rencontres.
À noter la présence, sur les lieux, d’une grande partie du staff du RAEG autour de son président Grégory Fouache, des adjoints golbéens Laurence Rayeur-Klein (affaires sociales), Camille Zeghmouli (affaires scolaires), Gilles Varin (communication), Philippe Clerc (conseiller délégué à la sécurité), du député Stéphane Viry et du DRH de la Ville de Golbey, Stéphane Volle.
Dernière précision : le RAEG tiendra son assemblée générale le samedi 13 octobre, salle Robert-Schuman.

La touche, toujours spectaculaire.

Le RAEG, c’est…

Président/entraîneur : Grégory Fouache
Secrétaire général, référent U16 : Jean-Paul Éloy
Trésorière : Delphine Duroc
Trésorier adjoint : Sébastien Degos
Directeur sportif : Thierry Ruiz
Entraîneur seniors : Arnaud Lorange
Entraîneur seniors adjoint : Didier Billet
Responsable technique école de rugby : Nicolas Pugnières
Coordinateur U 16/U 18 : Patrick Masson
Entraîneur U 16 : Samuel Lambotte
Entraîneur U 14 : Luc Étienne
Entraîneur U 12 : Erwan de Grimaudet de Rochebouet
Responsable école de rugby, entraîneur U 10 : Jocelyn Antoine
Entraîneur U 8 : Adrien Ployer
Éducatrice U 6 : Coraline Huguin
Responsable des féminines : Paul Simonet
Chargé de communication : Loïc Didier.

Entraînements sur le terrain de Golbey

Mercredi de 14 h à 15 h 30 : UNSS avec le collège Louis-Armand
Mercredi de 17 h 30 à 19 h et samedi de 14 h à 16 h : pour les jeunes du club, de 5 à 13 ans.

Tous les clubs du département étaient à la fête.

Le bon geste est déjà là…

Les « petits » du RAEG ont désormais une superbe aire de jeu à Golbey.

 

 

 

 

 

 

 

Sur les traces de Maxime Mermoz…

Maxime Mermoz, un exemple.

S’il y a un exemple à suivre pour tous les jeunes rugbymen golbéo-spinaliens mais aussi vosgiens, c’est bien celui de Maxime Mermoz.
Formé au RAEG (dont le papa était un des piliers), Maxime, né le 28 juilet 1986 à Épinal, a débuté sa carrière professionnelle avec le Stade toulousain et décroché son premier bouclier de Brennus (champion de France) avec le club de la ville rose. Il honore sa première cape en équipe de France le 5 juillet 2008 contre l’Australie avant de rejoindre les rangs de l’USA Perpignan avec lequel il gagnera son deuxième titre de champion de France. Par deux fois il évoluera avec les Barbarians (équipe de France sur invitation), en 2009 contre le XV du Président et en 2010 contre les îles Tonga.
Titulaire en équipe de France, il devient vice-champion du monde en 2011 puis signe au RC Toulon l’année suivante. Avec le club toulonnais, il décroche trois coupes d’Europe et son troisième bouclier de Brennus.
En 2016, retour sous le maillot tricolore et il dispute les cinq match du Tournoi des Six Nations 2016. Il traverse ensuite la Manche pour jouer avec les Leicester Tigers puis Newcastle avant de revenir à Toulon pour cette saison 2018-2019.
Oscar 2009 du quotidien Midi Olympique, Maxime, marié à Barbara et papa d’un petit Aaron, a également, à son palmarès, un grand chelem au Tournoi des Cinq Nations des moins de 18 ans (2004), un titre de champion du monde des moins de 21 ans (2006). Et en équipe de France, il compte 35 sélections pour 15 points marqués (3 essais).

Partager

Au sujet de l'auteur

Les commentaires sont fermés