Marché dominical : jamais sans mon cabas !

0

Si cela fleure (encore) bon les vacances, si nombre de Golbéens ont choisi de s’éloigner de la cité, le marché dominical, lui, est toujours bien présent sur la place de l’Eglise. Grâce à qui ? A Jasmine Périni, adjointe au commerce et à l’artisanat, qui multiplie les contacts pour assurer une présence commerciale et aux différents artisans qui continuent de travailler et de proposer leur production.
Certes, les stands ne sont pas pléthore mais ceux qui, chaque dimanche (ou un dimanche sur deux), occupent les lieux, méritent le détour…

« La ferme du Pré du Bois » : du bio, rien que du bio

Véronique propose ses fromages.

Ancienne assistante de direction pour le Conseil d’Europe, Véronique Kern a opté pour une vie moins stressante et a décidé de se consacrer à sa passion : les animaux et la nature. Installée à Tantrux, « La Ferme du Pré du Bois » abrite 40 chèvres, des brebis laitières (que Véronique traie à la main), des vaches, une truie et des volailles. « Cela fait 14 ans que je me consacre à l’élevage, à la fabrication de mes fromages et je suis labellisé « Vosges Terroir », explique Véronique. Je suis bio par conviction, j’ai le respect de l’animal et je pratique également l’aromathérapie et l’homéothérapie ».
Véronique débute sur les marchés et se donne « une année pour voir ». Sur son stand, vous trouverez fromages de brebis, de chèvre, de vache, meurie (type munster), tomme aux trois laits. De qualité, cela va de soi.

Les bons petits plats de Brigitte.

« La roulotte » : Brigitte cuisine sur place

Brigitte Baudegard était compo typographe avant de devenir contrôleuse qualité dans l’horlogerie, en Suisse. Jusqu’à son licenciement. « J’adore la cuisine et cela faisait cinq, six ans que cela me trottait dans la tête », confie cette native de Nuits-Saint-Georges. Son idée ? Créer sa propre société et proposer des plats à emporter et de la cuisine à domicile (à partir de 15 personnes). En mai dernier, Brigitte se lançait et on peut désormais la retrouver sur le marché de Golbey… où sa paëlla fait un malheur ! Mais pas que car la jeune femme, qui réside actuellement à Jeuxey, propose également un deuxième plat (qui varie à chaque fois). Sachez déjà que, à sa prochaine visite, Brigitte cuisinera (sur place comme toujours), un poulet « Gaston-Gérard », une spécialité dijonnaise dont on dit le plus grand bien.

« L’atelier de Mary » : la patte de l’expert

Toute la minutie de Marie-José.

Une jolie restauration.

Elle est golbéenne et artisan tapissier diplômé d’ameublement en sièges. Installée depuis mai 2016 aux Blancs Champs, Marie-José Finance crée et restaure les « sièges d’autrefois et de notre ère ». « Je restaure dans le traditionnel (ressorts, crin) et le moderne (mousse) ; je crée également. J’ai beaucoup de clients et, sur le marché, l’intérêt, c’est de montrer mon travail ». Et c’est vrai qu’à voir Marie-José à l’œuvre, on apprécie et admire le savoir-faire de l’artisan, de l’artiste. Qui vous accompagne dans vos choix et vous conseille en décoration.

 

Première année de marchés pour Nathalie.

Les vêtements de Nathalie

De son côté, Nathalie Constant vit sa première année de marchés. « Mais j’exerce auprès des amicales et des comités d’entreprises depuis 2009 », souligne Nathalie. Domiciliée à Thaon-les-Vosges, la jeune femme vend vêtements et accessoires de mode. Et il y a le choix !

Le bon miel de Bernard

Le miel connaît le succès, place de l’Eglise.

Pour Bernard Christophe, les abeilles n’ont plus de secrets. Apiculteur depuis 1995 à Ville-sur-Illon, il est chaque dimanche sur le parking de l’Eglise pour vous proposer toutes sortes de miels (acacia, tilleul, sapin, forêt, de printemps) mais également du pain d’épices.

Œufs, fruits, légumes…

En plus des stands que nous venons de citer, il ne faut pas oublier les « fidèles de la première heure » : chaque dimanche Romain Abel, exploitant agricole depuis sept ans à Humbertois, vous propose des œufs tout frais et du côté de Sylvie et Alain Becker, maraîchers et horticulteurs à Grandvillers (« A la serre de Sylvie »), vous trouverez fruits et légumes à volonté.

Alors, dimanche matin, n’hésitez pas à vous rendre place de l’Eglise… avec votre cabas. Car vous trouverez forcément de quoi le remplir !

Partager

Au sujet de l'auteur

Les commentaires sont fermés