Louise-Michel : une fresque pour l’éternité !

0

Pinceau en main, c’est parti pour cette fresque !

Un papa dessinateur, une mère peintre : Alexis Ferrier sait de qui tenir. Auteur illustrateur, il a tout

Les adultes ont apporté leur écot à la création.

naturellement choisi la voie artistique. Avec les enfants…
Pour les 30 ans du centre social Louise-Michel, il est venu des Yvelines pour « travailler » avec eux et concrétiser un projet qui marquerait à jamais cet anniversaire.
Auteur illustrateur, disions-nous. Un artiste reconnu en France et dans le monde (il a réalisé l’Oasis culturelle du Caire et a œuvré au Liban – Tripoli -, au Maroc –Meknès – et en Tunisie (Madhia -) car Alexis a déjà, à son actif plus de 30 sculptures (notamment un char pour le carnaval de Vittel), plus de 20 fresques. Et des tas d’albums pour enfants : « Mais où est la grenouille de Farfouille ? », « Petits poissons en bulles », « Attention, Méduse ! », « Géo et la planète rose », « Géo et la planète noire », « Géo et la planète tout couleur », « Les Maisons hantées », « Le Kornimon cherche travail » ou encore « La Vache et les deux Orphelins ». On arrêtera là, la liste est trop longue. Mais elle prouve l’intérêt

On écoute les conseils du maître… (photos CA, BH et LE).

On s’applique pour ne pas déborder…

d’Alexis pour les bambins.
Ceux de Clermont-Ferrand et de Billy Montigny, entre autres, s’en souviennent ; il y aura désormais ceux de l’école Jean-de-la-Fontaine de Golbey. Les Vosges ne sont pas inconnues pour ce voyageur de l’imaginaire (qui a participé à la création du robot qui trône dans le hall du centre Louise-Michel). Il les a sillonnées, allant du festival de sculpture de La Bresse au salon du livre de Contrexéville (où il a animé un atelier d’écriture et réalisé, avec les enfants, le livre « Contes dans tous les sens », en passant par Les Imaginales et Zinc Grenadine à Epinal.

200 élèves mobilisés !

« J’ai travaillé avec les jeunes il y a dix ans et je reviens toujours avec grand plaisir dans les Vosges, nous confiait l’artiste. Il y a un tissu social important. Avec Louise-Michel, nous avons, dans la durée, un projet de livre ».
Mais en attendant, le concret c’est cette superbe fresque qui orne désormais les murs du bâtiment de la rue Louis-Blériot. Une réalisation qui aura

Tout Louise-Michel dans cette fresque.

Le résultat du travail est superbe !

mobilisé quelque 200 élèves de l’école primaire Jean-de-la-Fontaine, lesquels peuvent être vraiment fiers du résultat. «Vous êtes les auteurs et les créateurs de cette œuvre ; je n’ai fait que vous guider », précisait humblement Alexis. Qui nous donnait quelques explications sur le travail réalisé. « Cette fresque représente les activités du centre social. Le loup est lié aux fables de La Fontaine et à l’enseignement ; la pieuvre est le centre Louise-Michel, c’est le symbole du « vivre ensemble » ; le dragon cracheur de feu, c’est le fantastique et le rêve. La petite tête d’enfant avec la « totosse » représente les enfants de la halte-garderie ».
Vendredi, tous les « peintres en herbe », les 200 élèves des classes de CM1, CM2, CE1, CE2, CP et CLIS, le personnel enseignant les ATSEM se sont retrouvés pour le vernissage de cette fresque géante à jamais présente sur les murs de ce centre Louise-Michel, institution incontournable de la vie golbéenne depuis 30 ans…
Chapeau, les artistes !

Partager

Au sujet de l'auteur

Les commentaires sont fermés