Les « diables bleus » ont pris Golbey

0

Daniel Paris a fleuri l’emblème de la Sidi-Brahim.

Grosse effervescence, dimanche matin au centre-ville : pour la première fois, Golbey accueillait le congrès régional de la Sidi-Brahim. Président de la

Photo de famille pour les « diables bleus » de Lorraine (photo BH).

section Epinal/Golbey, Daniel Paris a donc reçu les 16 associations lorraines dont les huit vosgiennes (Neufchâteau, Haute-Meurthe, Bruyères/Rambervillers, Raon-l’Etape, Cornimont, Gérardmer, Saint-Dié-des-Vosges et, bien sûr, Epinal/Golbey). Ce sont quelque 160 chasseurs (la Lorraine en compte environ 350) qui ont répondu à l’appel du responsable local qui avait à ses côtés le président fédéral René Wattrin, le nouveau président régional, le Lunévillois Daniel Desmasure (successeur de René Wattrin) et le président départemental Daniel Gérard (Bruyères/Rambervillers).
Que du beau monde donc, rehaussé par la présence de 42 Grognards, les « Anciens du 18 », que l’on ne présente plus. Et c’est cet ensemble musical qui

Jean-Luc Romary, en uniforme 14-18.

accompagna la messe dominicale de la Sidi-Brahim. En l’honneur des chasseurs tombés lors de la bataille de Sidi-Brahim, en Algérie, qui opposa, trois jours durant, les troupes françaises à Abd El Kader, en septembre 1845. « Une bataille qui reste dans les mémoires des chasseurs à pied et qui donna son nom au  8e bataillon de chasseurs à pied, dit Bataillon de Sidi-Brahim » ; bataille inscrite d’ailleurs sur le drapeau des chasseurs.

42 Grognards réunis en l’église saints-Abdon-et-Sennen (photos Gilles Varin).

Pour l’Histoire, il faut savoir que, dans les Vosges, la 6e compagnie du 7e bataillon de chasseurs alpins s’est illustrée en juin 1945. Privés de munitions, c’est à coups de pierres que les soldats repoussèrent l’attaque allemande sur les pentes de l‘Hilsenfirst. Cet acte de bravoure valut, aux combattants, le surnom de « diables bleus », qu’ils portent encore de nos jours.

Après le briefing au centre culturel et cette célébration religieuse en l’église saints-Abdon-et-Sennen, tous les porte-drapeaux (Marcel Perry, de la section Epinal/Golbey en tête) et

Les cantinières, toujours présentes aux côtés des Grognards.

les chasseurs, ainsi que la musique des Grognards se sont rassemblés devant le monument aux morts où trois gerbes furent déposées : une de la municipalité (représentée par Jasmine Périni, adjointe aux fêtes et cérémonies), une

portée par le président René Wattrin et une par Epinal/Golbey.
Et c’est en ordre serré que tous ont regagné, après la photo souvenir, le centre culturel, pour partager un repas en toute convivialité.

Dépôt de gerbes au pied du monument aux morts.

Toujours impeccable, la musique des « Anciens du 18 ».

 

Partager

Au sujet de l'auteur

Les commentaires sont fermés