Le centre culturel plongé dans les années folles

0

Un défilé costumé a clos cette soirée au centre culturel (photos JFL).

Nous vous parlons d’un temps… C’est vrai, elle est bien loin la « Belle époque » et ils

Deux présidents en costume : Martine Chrisment (Golbey Animation) et Gilles Provin (« La Belle Époque »).

sont très peu, désormais, à pouvoir en parler. Heureusement, il existe des passionnés d’Histoire qui se mettent en quatre pour faire revivre ces temps reculés, ceux de nos grands-parents et arrière-grands-parents ; période à la fois insouciante. Prospère et tragique. Celle de la fin du XIXe siècle et début du XXe, marquée par la terrible Première Guerre mondiale…

La Belle Epoque, la Grande Guerre, les Années Folles : vendredi dernier, au centre culturel, Golbey Animation et l’association « La Belle Époque »,

« Les piou-piou » ou la vie des soldats de la Grande Guerre.

nous ont fait faire un bond dans le passé. En offrant, à un auditoire hélas pas assez nombreux, une soirée très variée, dans une ambiance forcément rétro…
C’est la chorale de l’école primaire de Darnieulles qui a ouvert les festivités en interprétant, accompagnée musicalement par Emmanuelle Blaising, « La chanson de Craonne » et « En passant par la Lorraine ».
Puis, pilotés par Nicole Arcier, les 15 membres du groupe folklorique « Les Neugeottes » ont présenté des danses d’autrefois, avec orgue de Barbarie. Le public put, ensuite, visionner un court-métrage de Pierre

Bressol, biographe marseillais, réalisé en 1916, « Les Petits Soldats de Plomb ». Avant l’entracte, sous la direction de Stéphane Martin, deux adultes et un enfant

Gilles Provin a évoqué la vie des femmes et des civils durant la Première Guerre mondiale.

interprétèrent une reconstitution historique : « Les piou-piou » et plusieurs des participants à cette soirée lurent des textes, dirigés par Nicole Matz-Provin.

La chorale de l’école primaire de Darnieulles a participé à ce « coup d’oeil dans le rétro ».

Après la « pause », « Les Neugeottes » reprirent possession de la scène avec une saynète « Couarôge au Lavoir », avant de céder la place au président de l’association « La Belle Époque », Gilles Provin, pour une causerie sur le thème « Le quotidien des femmes et des civils pendant la Grande Guerre ».
Et pour clore ce voyage dans le passé, le tableau final proposé fut un grand défilé costumé ; la cinquantaine de personnes arborant des tenues (40 de « Chantal Costumes » et 10 de « La Belle Époque ») allant de Napoléon III à la Deuxième Guerre mondiale en passant, naturellement par… la Belle Époque. Le tout sous la direction de Chantal Rousseau.

Chansons et danses d’autrefois…

« Les Petits Soldats de Plomb », court-métrage de Pierre Bressol.

Partager

Au sujet de l'auteur

Les commentaires sont fermés