Journée des associations : chacun a pu y trouver son compte…

0

Quelle activité pour mon enfant ?  Et moi, vais-je trouver « chaussure à mon pied » ? Sport ? Culture ? Il faut dire qu’à Golbey, on a l’embarras du

Le public a bravé la canicule, dimanche...

Le public a bravé la canicule, dimanche…

Franck Chagnot, adjoint aux sports, a lancé cette journée de rencontres 2016.

Franck Chagnot, adjoint aux sports, a lancé cette journée de rencontres 2016.

choix. Il y a de multiples façons d’occuper ses loisirs et c’est justement pour aider le Golbéen que la municipalité, avec Franck Chagnot, adjoint aux sports, à la baguette, bien aidé par Elodie Cherpitel, chargée de communication, avait convié la population à cette journée de rencontre avec les associations. Comme elle le fait depuis sept ans.
Et c’est de nouveau le complexe sportif de la Haye le Doyen qui servait de cadre à ce grand rassemblement populaire. Mais cette

fois, stands et démonstrations étaient concentrés autour du centre Henri-Lepage…
Malgré une chaleur accablante, le public n’a pas hésité à se déplacer pour rendre une petite visite aux différentes associations et prendre les renseignements nécessaires à une (possible) adhésion ; pour assister également aux différentes démonstrations de danses effectuées sur le podium installé pour l’occasion. Et c’est sur ce podium que Franck Chagnot, entouré de Roger Alémani et Dominique Momont, vice-président de la communauté d’agglomération, a lancé cette journée de rencontres,

Roger Alémani a rappelé l'importance du tissu associatif golbéen...

Roger Alémani a rappelé l’importance du tissu associatif golbéen…

Jean-Vincent à la sono...

Jean-Vincent à la sono…

avant de céder le micro à Roger Alémani, maire et lui aussi vice-président de la CAE, qui rappela le rôle important des associations, de tous les bénévoles ; sans oublier la Ville qui les soutient « logistiquement et financièrement ». Financièrement par l’attribution de subventions mais également par une participation dans le

Gare au torticolis, mesdames...

Gare au torticolis, mesdames…

prix des licences, pour les licenciés golbéens.
Chacun a donc pu apprécier le travail de tous et assister aux différentes animations ; sur le podium, nous l’avons dit,

pour les danses, mais aussi sur le tatami, pour le judo, devant les tables de tennis de table, de chaque côté du filet pour le badminton, tout cela au sein même du centre Lepage. Chacun a pu (re)découvrir le BMX sur la piste dédiée à cette discipline et apprécier les évolutions des voitures radiocommandées sur un circuit où la poussière était reine et

l’agilité des chiens sur le parcours dessiné par le Club canin… Le football était également de la fête, sur des terrains où il règne en maître, le Cycle golbéen avait concocté un petit circuit d’agilité et l’on pouvait également « tirer » ou « pointer » avec la Pétanque golbéenne.
Bref, tout le monde a pu y trouver son compte. Mais si le sport (physique ou cérébral) avait la part belle, nous n’oublierons pas le centre social Louise-Michel (présent au Haut du Gras et aux Blancs Champs), Golbey Animation, les Donneurs de sang, le comité français de secourisme, la Société de Saint-Vincent-de-Paul, la Société des fêtes (et son char des « Sôtrés »), la confrérie des Beignets râpés, les Amis des Mangas qui, eux aussi, font partie intégrante du tissu associatif golbéen… Un tissu qu’ont rejoint deux nouvelles structures : Chall’Anges pour le twirling bâton (responsable des entraînements Elise Laumond) et Pole Dance, qui enseigne la danse acrobatique et sportive sur barre verticale (professeur Virginie Julien).

Stands et démonstrations…

(Photos Gilles Varin et Christian Aulen)

 

Partager

Au sujet de l'auteur

Les commentaires sont fermés