Incognito : comme dans un film…

0

Incognito… Ils n’y viennent jamais à Golbey, incognito. Depuis le temps qu’elle se produit sur la scène du centre culturel, la

Encore une belle performance de la troupe « Incognito » sur la scène golbéenne (photos GV).

troupe a conquis le public golbéen. Et chacune de ses représentations est toujours appréciée. Certes, samedi, la salle de la rue Jean-Bossu n’a pas affiché complet mais la prestation des quatre acteurs meurthe-et-mosellans (sur les 21 que compte « Incognito ») a, une nouvelle fois, fait l’unanimité. Merci donc à Golbey Animation de nous avoir fait passer une excellente soirée pleine d’humour.
La pièce, « Arrghl, l’amour ! » nous ramène dans les années 80 ; une époque « lointaine où il n’y avait ni Meetic ni téléphone portable ». L’histoire est simple : « Thierry, un peintre en mal d’inspiration, se fait plaquer par Hélène, qui part vivre avec Jean-Philippe, un informaticien coincé. Marie-Annick, la meilleure amie d’Hélène, accepte, en toute amitié, d’héberger provisoirement Thierry ».

Le public a ri de bon coeur à « Arrghl, l’amour ! ».

Naturellement, les situations cocasses vont se succéder car rien n’est simple pour les quatre personnages drôles

Des comédiens au sommet de leur art.

et tendres de cette comédie sentimentale : « Jean Philippe supporte mal qu’Hélène…, Hélène supporte mal que Thierry…, Thierry supporte mal qu’Hélène… et Marie-Annick supporte mal que Johnny (son flirt des States)… ».

Les spectateurs rient de bon cœur tout au long des (presque) deux heures d’une pièce moderne et subtile, dont la mise en scène sort du traditionnel et se rapproche plus de celle d’un film, avec un découpage quasi cinématographique. Ce n’était pas habituel mais ce « jonglage scénique » met un peu plus en valeur le jeu des acteurs. Tous excellents. Mais cela, on le sait depuis longtemps… Alors, encore un grand bravo à Philippe Diet, le metteur en scène de la troupe et ses petits camarades de jeu Patrick Cuny, Clémence Iddir et Mireille Seigner.

Partager

Au sujet de l'auteur

Les commentaires sont fermés