Holst fleurs : 60 ans et pas une ride !

0

Pascal, à la tête de l’entreprise depuis 1994 (photos CA).

Matinée festive, samedi, du côté de la rue de Domèvre. Devant et dans un établissement bien connu des

Herbert Holst, le fondateur, en compagnie de sa femme Yvette.

Golbéens bien sûr mais aussi de toutes les « mains vertes » qui y trouvent ce qu’elles désirent pour faire qui un jardin, qui un potager.
Toute la famille était sur le pont, derrière Yvette, la maman. Chez Holst, fleuriste, horticulteur, maraîcher, voilà soixante ans que l’on est aux petits soins pour les passionnés de jardinage. « C’est mon père, Herbert, qui a créé la société en mars 1958, et il a œuvré toute sa vie dans ce bâtiment de la rue de Domèvre, nous confie Pascal, son fils. Papa est décédé en 2008 ; j’avais repris les rênes en 1994 mais il venait encore nous donner un coup de main ».
Comme beaucoup de spécialistes dans son domaine, Pascal a débuté à Roville-aux-Chênes, « mais j’ai surtout appris sur le tas. En fait, c’est mon père qui m’a tout appris et j’ai tout appris à Sarah. Mais en compositions florales, elle est plus douée que moi ».
Car l’entreprise Holst, forte de quatre salariés a, à sa tête, Pascal, bien sûr, mais aussi Sarah, son

Un dos solide pour répondre au questionnaire de la chasse au trésor.

épouse depuis 2010, qui a donné naissance, il y a deux ans, à la jolie Johanna.
Herbert serait fier de voir le chemin parcouru par « son bébé ». Qui, depuis deux ans, a une nouvelle activité. « Nous avons ajouté la pépinière, avec une nouvelle employée, Géraldine. Nous vendons tous les produits qui s’y rattachent, les vivaces extérieures, les arbres fruitiers, arbustes d’ornement… ».
Soixante années d’existence valaient bien

Le public et les élus ont répondu en nombre à l’invitation de la famille Holst.

Johanna et ses grands-parents maternels.

une fête et ils étaient nombreux, à y participer samedi, dont certains élus avec, à leur tête, le premier adjoint Pascal Larrière, représentant le maire Roger Alémani, excusé. Pour l’occasion, le couple Holst avait concocté un petit jeu d’aventure dans les serres. « Une sorte de chasse au trésor, concluait Pascal. Il s’agissait d’un questionnaire et nous avions placé des indices dans les serres. Ceux qui répondaient correctement gagnaient un lot mais, finalement, tout le monde en a reçu un ».

Partager

Au sujet de l'auteur

Les commentaires sont fermés