Défilé de la Saint-Nicolas : la magie opère toujours !

0

La nuit est tombée sur Golbey… Tous se sont rassemblés près du collège Louis-Armand pour former le cortège qui fêtera la Saint-Nicolas.

C’est la mascotte du GET qui a ouvert le défilé.

Fanfares, associations, chars : le long ruban de l’imagination s’ébranle, quitte le Haut du Gras pour rejoindre le centre-ville.

Saint Nicolas avait la cote, samedi dans les rues de Golbey.

Et quand on dit imagination, le mot n’est pas trop fort, tant les différentes sociétés en ont fait preuve pour réaliser des véhicules hétéroclites. La mascotte du GET Vosges ouvre le bal… Le Poudlard Express d’Harry Potter, emmené par le géant Hagrid et venu tout droit de Xertigny, se met sur les rails du défilé. Il y côtoie le Glaude et le Bombé, de « La Soupe aux Choux », qui posent leur soucoupe volante (superbe char du comité des fêtes d’Uriménil) sur les rues golbéennes, que survole la Grande Chenille, sous les yeux du Soldat rose, de Lucky Luke, Zig et Sharko, Shrek, la Belle et la Bête, Mickey et Minnie en habits de gala ou encore des personnes de l’Âge de Glace, au son des musiques de Maz Drum’s, du Guggamusik de Buhl, de l’Avenir d’Hadol, de Basse-sur-le-Rupt, des « Sans Pistons » d’Éloyes et de l’Union musicale de Golbey. Le tout entrecoupé de démonstrations de clubs de danse, entre autres.
Et précédant celui du père Fouettard, accueilli par les huées sympathiques du public, saint Nicolas, majestueux, clôture ce défilé 2018 ; l’évêque de Myre, comme à l’accoutumée, remettant les clés de la ville au maire Roger Alémani. Enfin, pas dans la foulée puisque les fameuses clés sont restées sur le char ! Qu’à cela ne tienne, le premier magistrat golbéen a fait promettre au saint homme de les lui rapporter l’an prochain…

Un défilé haut en couleur

Poudlard Express : en voiture !

Zig et Sharko ont délaissé leur bord de mer pour un soir…

Une superbe soucoupe volante venue tout droit de la planète Oxo !

D’étranges créatures…

Minnie et Mickey, main dans la main.

Les associations ont rivalisé d’imagination.

Les « Sans Pistons » d’Éloyes, toujours aussi performants.

Le Soldat rose, dernier né de la société des fêtes de Golbey.

Partager

Au sujet de l'auteur

Les commentaires sont fermés