Histoire

Selon les découvertes (par M. Armbruster) de pierres grossièrement taillées par de grands éclats, des chasseurs nomades ou peut-être des tribus entières se seraient fixées le long des berges de la Moselle près d’un gué, ainsi que sur les hauteurs proches.
Le nom de Golbey dériverait de « Goulle-Belle  » (la goulle désignant un étang). De nombreux vestiges gallo-romains ont été exhumés du sol de Golbey démontrant que des habitats humains s’élevaient aux premiers siècles de notre ère et Golbey serait donc plus ancien qu’Épinal !?

En 1710, elle dépend du bailliage d’Épinal et compte 23 habitants seulement, après avoir subi la grande peste.
En 1793, les provinces disparaissent.

Pour former le département des Vosges, on réunit, une grande partie de l’ancienne province de Lorraine, la principauté de Salm et des territoires enlevés à l’Alsace, à la Franche-Comté, à la Champagne, et au Barrois. C’est ainsi que les Vosges se trouvèrent naturellement limitées par les départements de la Meuse, de la Meurthe-et-Moselle, du Haut-Rhin et du Bas-Rhin, de la Haute-Saône et de la Haute-Marne.

Golbey, située aux abords du chef-lieu Épinal, se trouve sur la rive gauche de la Moselle, celle-ci étant en quelque sorte un harmonieux trait d’union entre la partie « montagne » et la partie « plaine » du département.

En 1861, Golbey est un village de 600 habitants, aux activités essentiellement rurales

En 1881, l’amorce d’industrialisation et surtout les travaux pour la voie ferrée de Mirecourt et le canal de l’Est, multiplient par deux la population qui atteint près de 1 200 habitants.

En 1911, Golbey a encore gagné 3 000 habitants et sa composition sociologique est bouleversée : il ne reste plus que 60 agriculteurs pour 1 000 ouvriers recensés constituant avec leurs familles l’essentiel d’une population de 4 178 habitants.

L’apparition au XIXe siècle de nombreuses et importantes usines où le textile prédomine crée une concentration industrielle spectaculaire au début du XXe siècle.

Golbey jouxte, au Nord, le chef-lieu du département, Épinal, canalisant les axes vers Nancy et la Lorraine. Elle compte en 2000 une population de 7 900 habitants

En ce début de XXIe siècle, toutes les entreprises industrielles nées plus d’un siècle auparavant ont disparu mais une autre génération a remplacé la précédente dans les zones industrielles périphériques, confirmant la vocation industrielle de la cité.

Connaissance de l’Histoire de Golbey : livre de Renée VIARD, « Golbey, notre ville »

Source : http://www.golbey-animation.com/HistoriqueGolbey.htm

Autres sources : http://www.lesmerveilleusesetinsolites.com/d%C3%A9couvrir-les-communes-du-coeur-des-vosges/golbey/