Crampons, féminin pluriel

0

La valeur de l’ES Golbey n’est plus à démontrer.

Elle existe depuis 2006 et compte, à ce jour, 28 licenciées. La section féminine de l’ES Golbey est en plein essor et, samedi dernier, « Loulou » Marchal, le président, avait organisé une journée portes ouvertes en direction des demoiselles.
« Notre but, confie Emmanuel Haxaire, responsable, avec son épouse Valérie, de la section féminine depuis janvier de cette année, est de faire

Valérie et Emmanuel Haxaire, responsables de la section féminine (photos CA).

connaître le club, présenter ses installations et notre section qui compte environ une soixantaine de personnes, entre les joueuses, les éducateurs et les parents. Cette journée comprend trois parties distinctes : une phase découverte des U13, U15, U18 et seniors ; la diffusion d’un film réalisé lors du stage des U et U18 en Alsace fin avril et, pour terminer, un repas convivial ».

Labellisé « école féminine de football » par la fédération, l’ESG a décidé d’étoffer son potentiel. Si la section existe depuis 2006, les demoiselles, au départ, évoluaient avec les garçons. Des formations mixtes donc et ce n’est que depuis quatre à cinq ans que des équipes cent pour cent filles sont en place.

« Elles commencent en U13, poursuit Emmanuel, dont les deux filles, Mathilde et Clémence, font partie de l’effectif, puis en U15 et U18 et, l’an prochain, nous ouvrirons une section seniors ». Réunies autour des deux entraîneurs, Clément Lungo et Quentin Mangin (ex-avant-centre de l’ESG), les demoiselles qui avaient répondu à l’invitation du club pour cette journée détection, ont donc pu faire plus ample connaissance avec l’association golbéenne, forte de 400 adhérents et qui compte bien accroître son effectif. Notamment du côté des filles. «  Avec la coupe du monde féminine qui se déroulera en France en 2019, nous sommes dans une bonne dynamique », concluait Emmanuel Haxaire.

Partager

Au sujet de l'auteur

Les commentaires sont fermés