Concert du Nouvel An : emportés par la beauté musicale…

0

Une superbe prestation des musiciens golbéens, dirigés par Arnaud George (photos CA).

En souhaitant la bienvenue aux personnes présentes au centre culturel, Charlène Martin, la présidente de l’Union Musicale de Golbey, lançait le désormais traditionnel concert du Nouvel An. Comme à Vienne, mais, pour certaines, adaptées à l’orchestre d’harmonie, le public allait être bercé des somptueuses mélodies qui font la beauté et la richesse de ces œuvres musicales créées par des maîtres en la matière et présentées par Daniel Aubertin, de retour dans la formation golbéenne après deux ans d’absence.

Le public a apprécié cet après-midi musical.

Dimanche, les quelque 200 spectateurs privilégiés ont donc pu apprécier la « Valse n°2 » (1938) de Dimitri Chostakovitch, « Le Lac des Cygnes » (15 janvier 1895) de Piotr-Ilitch Tchaïkovski, « La Marche de Radetsky » (1848) de Johann Strauss père et « Le Beau Danube Bleu » (1867) de Johann Strauss fils, pour la partie « classique » mais aussi les œuvres de William Palange (« Atlas » ou « l’histoire d’une goélette qui sombra avec son équipage dans le lac Ontario en mai 1839 alors qu’elle transportait une cargaison de calcaire destinée au port du gouvernement

Des oeuvres  parfaitement exécutées.

américain à Oswego, dans l’État de New York »), Jacob de Haan (qui nous invita à découvrir « Ammerland », région de la campagne allemande aux abords du lac Zwischenahner) sans oublier la musique de film avec Nino Rota (« La Strada », film sombre (1954) de Federico Fellini avec Anthony Quinn et Giulietta Masina) et Michaël Sweeney (« On the Edge of Tomorrow », de Doug Liman (2014), avec Tom Cruise, qui raconte la lutte des Terriens contre des hordes d’extraterrestres).
Que du bonheur ! Comme le reconnaissait Laurence Rayeur-Klein, adjointe représentant Monsieur le maire, dans son discours de clôture au cours duquel elle demanda un « bis » à l’orchestre dirigé de main de maître par Arnaud George. Les 25 musiciens, bien sûr, s’exécutèrent de bonne grâce et offrirent, pour leur plus grand plaisir, une nouvelle « Marche de Radetsky », aux hôtes du centre culturel qui ne ménagèrent pas leurs applaudissements.

Partager

Au sujet de l'auteur

Les commentaires sont fermés